Observations

Soirée d'observation le 3 janvier 2014

Pour bien commencer la nouvelle année, le Club organise une soirée d'observation astronomique le 3 janvier 2014 au Col de Salvi.

Nous nous posterons comme à l'habitude près des réservoirs. Les informations d'accès sont disponibles sur la page des sites d'observation.

Nous déploierons deux télescopes de 200mm de diamètre : Un télescope de type Newton de 1000mm de focale sur monture équatoriale, ainsi qu'un télescope de type Schmidt-Cassegrain de 2000mm de focale sur monture altazimutale. Les deux instruments sont équipés d'un système GoTo pour un pointage facile des différents astres à observer.

Nous tenterons d'imager Jupiter à l'aide d'une petite caméra CCD Couleur de type iNova PLB-C2 montée au foyer du télescope de Newton. Nous aurons l'occasion ensuite, lors d'une des séances suivantes à la salle A Rimessa, de traiter les vidéos acquises à l'aide des logiciels Autostakkert 2 et Registax 6.

Position des satellites de Jupiter et de la Grande Tache Rouge

Nous devrions pouvoir, si la météo le permet, prendre en photo un événement particulier. À à 21h44, seront observables en même temps, la Grande Tache Rouge et le passage de l'ombre du satellite Callisto.

Ci dessous, une simulation avec le logiciel Stellarium (prévisions corroborées par le logiciel Jupiter2).

prevision jupiter 20140103-2142

pdfTéléchargez le programme de la soirée

Compte rendu de la soirée

La soirée d'observation au Col de Salvi ayant été supprimée à cause de la météo, les quatre mousquetaires se sont réunis à la Rimessa pour discuter du matériel. Or, le ciel s'étant soudainement partiellement dégagé, les plus courageux sortirent leurs instruments pour observer Jupiter. Les nouvelles jumelles de Paul furent "charriées" (à cause de leur taille et de leur poids et de notre humour débordant) jusqu'au trottoir d'en face, en plein village. Malgré le grossissement modeste des oculaires, nous contemplâmes Jupiter et deux de ses satellites. C'est alors que Fred décida de sortir l'artillerie lourde et monta son télescope après avoir eu du mal à identifier Polaris que Paul croyait apercevoir au-dessus de la Revellata...

Fred réussit tout de même à mettre le télescope en station et à pointer Jupiter. Malgré de malicieux nuages très denses, nous pûmes observer la plus grosse planète du système solaire avec ses bandes latérales, sa tache rouge et ses satellites d'abord à travers l'oculaire du télescope et ensuite de manière beaucoup plus conviviale, par le truchement d'une caméra qui nous transmettait ses images sur l'écran de l'ordinateur. Par contre, pas l'ombre d'une ombre de Ganymède sur la surface de Jupiter qui était pourtant programmée pour 21 heures 40 ! Les nuages se faisant insistants, nous finîmes par tout ranger et par regagner nos pénates...

Sites d'observations

Restez informé

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir par e-mail les dates des prochaines soirées d'observation.
captcha