Réunions

Mardi 7 mars 2017

Votre dévoué Secrétaire avait oublié la clef de la Rimessa. Nous avons tout de même débuté à peu près à l’heure grâce à la diligence de Dominique et de Paul.

Pendant l’installation du matériel qui cette fois fonctionna sans heurt, notre Président nous fit une petite revue de presse sur les 7 exoplanètes qui gravitent autour d'une toute petite étoile peu lumineuse et ultra-froide, TRAPPIST-1, située dans notre galaxie, à « seulement » 40 années-lumière de nous.

Votre Secrétaire présenta un diaporama élaboré avec la collaboration de votre Président, prouvant de façon irréfutable que la Terre tournait. Le mouvement apparent des étoiles dans le ciel nocturne avait été enregistré sur de nombreux clichés. A l’aide de Stellarium les principales constellations circumpolaires furent dessinées et leurs étoiles les plus remarquables furent nommées. Ce diaporama fut prétexte à rafraîchir quelques définitions astronomiques et tenta d’en expliquer d’autres moins connues. On parla surtout de la précession des équinoxes, cause du déplacement de l’axe de rotation de la Terre suivant un cercle décrit en 26.000 ans. L’étoile indiquant donc le Nord n’est donc pas la même au cours des différentes époques. Kochab (béta de la Petite Ourse) par exemple qui signifie l’étoile du Nord indiquait à peu près le Nord, il y a 2.000 ans, mais plus maintenant. Le pôle céleste pointera en l’an 4.000 vers Errai (gamma) de Céphée et en l’an 40.000 vers Véga (alpha) de la Lyre !

C’est alors qu’Aline se posa tout à coup un problème existentialiste en demandant ce que signifiait l’An -2.000 ? On lui rappela que l’ère chrétienne avait débuté en l’An 1 au premier janvier suivant la naissance du Christ. Nous pouvons à présent préciser qu’au VIème siècle un moine scythe, Denys le Petit, fut le fondateur de notre ère. Il supposait d’après ses recherches, que Jésus-Christ était venu au monde le 25 décembre de l’an 753 de Rome. Il avait fixé à cette date le début de l’ère chrétienne. Mais les chronologistes l’ont retardé de 7 jours et l’ont fixé au 1er janvier de l’an de Rome 754 (le 1er janvier de l’an I fut un samedi).

Peu convaincue, elle demanda pourquoi on avait choisi la naissance du Christ et pas celle de quelqu’un d’autre (religieux ou pas d’ailleurs). Nous lui avons remis en mémoire que nous étions en 2.017 et que jusqu’à ce soir, elle n’avait jamais remis en cause la date du jour. Nous coupâmes court à la conversation qui avait tendance à s’éloigner sensiblement du sujet traité. Nous avons évité de lui parler des chiffres arabes ce qui n’aurait pas manqué de ranimer la polémique et de nous éloigner encore plus des définitions astronomiques prévues.

La séance se poursuivit par une petite manipulation de Stellarium qui nous montra que la Polaire était (alpha) de la Petite Ourse actuellement, mais que l’axe de la Terre avait pointé ou pointera sur d’autres étoiles de notre ciel. On est même certain que dans 26.000 ans, c’est à nouveau vers alpha de la Petite Ourse que pointera l’axe de rotation de notre planète.

La séance se termina et le public ravi applaudit les conférenciers.

 

P.S. : Nous rappelons que les propos ci-dessus ont été établis avant tout sous le sceau du sourire… Cette rubrique est ouverte aux membres du club qui éprouveraient le besoin d’avoir un droit de réponse. Le Secrétaire s’engage à publier tout commentaire humoristique ou drôle (trop sérieux s’abstenir !)

Lieu des réunions

Calendrier du Club

Décembre 2018
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Réunions Observations

A Rimessa Association Lumio