Réunions

Mardi 20 mars 2018

La séance débuta par la proposition des thèmes de la soirée : réception du Doyen de retour de la Martinique, hommage à Stephen Hawking,

ondes gravitationnelles, équinoxes et solstices puis par la lecture du compte-rendu de la séance précédente. Sans doute peu enclin à la poésie, personne ne donna son avis sur la qualité des vingt-huit hémistiches proposés.

Notre Président et votre Secrétaire avaient sélectionné deux vidéos en hommage à Stephen Hawking. A cause de la lenteur extrême de la connexion municipale, les images furent hachées et la présentation ratée. En outre, nouveau délire, avant de pouvoir se connecter à la connexion de la Rimessa, il faut à présent remplir un double cadre avec prénom, nom, adresse internet et nouveauté totalement débile, il faut à présent renvoyer par SMS à un numéro pour l’instant non surtaxé un code qui s’affiche. Une fois patte blanche dûment montrée, nous avons enfin droit, après une nouvelle attente angoissante, à une connexion Internet désespérément lente et rétrograde. Nous avons du mal à comprendre pourquoi la municipalité craint de voir « pirater » une connexion aussi détestable. Qui en voudrait ?

Le sujet traité ensuite par notre ami Philippe s’intitulait « Les Ondes Gravitationnelles ». A la vitesse de la lumière, la salle fut tour à tour plongée dans l’ombre, le demi-jour, l’obscurité, la pénombre. Des éclairagistes d’opérette bénévoles pressaient au hasard des boutons, appuyaient aléatoirement sur des interrupteurs et les lumières principales s’éteignaient, se rallumaient au gré de la fantaisie de chacun. Une lampe de spéléo autonome fut même extraite de son abri métallique pour être confiée au Maître de Cérémonie qui se mit à officier devant des ouailles attentives. Le chevalet de conférence prêté par l'Eglise de Lumiu, alimenté de grandes feuilles de papier blanc devait servir de support visuel et illustrer le propos de notre orateur. L’ennui est que le tableau était là, le papier était là, mais nul n’avait pensé à se procurer les feutres qui auraient pu permettre à l’assistance de pouvoir distinguer les croquis, les sinusoïdes et autres abaques. L’encre sympathique qui sourdait avec parcimonie de feutres cacochymes était hélas pratiquement invisible du public pourtant proche. Comme par magie tous les schémas disparaissaient au fur et à mesure de leur création. Heureusement que les explications du conférencier qui jonglait entre l’écran mural, le chevalet, ses notes écrites, ses photos papier. permirent de suivre le lent cheminement du sujet. Fort de sa connaissance de la conique*, Philippe confia à notre Doyen et à une dame de l’assistance une feuille de papier pour qu’ils en fassent un cône. Fort de sa connaissance des us et coutumes belges, notre Doyen fut le premier à réaliser un superbe cornet de frites. Le trait de crayon circulaire tracé sur ce cône parfait s’avéra être une courbe mathématique, une fois la feuille de papier dépliée. Abasourdis par la complexité du thème, les membres du Club louèrent le travail de notre ami Philippe. Nous le félicitons pour tout le mal qu’il s’est donné et pour toute la dépense d’énergie qu’il lui a fallu déployer pour venir à bout de ce sujet ardu qui se prête si mal à la vulgarisation. Et comme on dit en Auvergne : « merci également à Virgo et à Ligo ».**

La séance se poursuivit par un diaporama élaboré par notre Vice-Président. Cet exposé nous montra à l’occasion de l’équinoxe de printemps (aujourd’hui à 17 h 15) les différentes positions de la Terre et du Soleil aux équinoxes et aux solstices. Bien que la Joconde ne fût pas là, nous pûmes tout de même sourire à la fin de sa présentation, grâce à un GIF plein d’humour. Bravo Frère Paul.

* N’y voyez aucun jeu de mot…

** Réservé aux gastronomes du Club

Lieu des réunions

Calendrier du Club

Septembre 2018
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Réunions Observations

A Rimessa Association Lumio